Le Tiroir à Bricoles.

Premier billet …

Pour ce premier billet, il me fallait un sujet qui se pose là… Après avoir tergiversé en fouillant dans mes notes et mes gribouillis, je n’ai rien trouvé qui mérite d’honorer le rôle de Premier Article de mon Nouveau blog…

Et puis, Aujourd’hui 8 mars se trouve être une date importante puisque c’est l’anniversaire d’un ami avec un grand A, Monkon, Benji, Bénouze, Ben, Celui que j’ai connu à peine pubère, et qui aujourd’hui est le parrain de mon fils et dont je suis le parrain d’une des filles !
Bref, quasiment un frère…
Aujourd’hui donc, c’est son anniversaire ! Alors comme il est loin et qu’il m’est impossible de l’emmener boire des choppes pour fêter ça dignement car il habite à l’autre bout de l’Europe, je lui dois bien le premier article de mon nouveau blog !
De plus, cet article ne sera pas seulement un « Apibeurzdé » virtuel, mais aussi un article culturel, parce que figurez vous qu’en fouinant sur wikipédia afin de trouver quel personnage illustre est né également un 8 mars, je suis tombé sur … Jean III dit Le bon, Duc de Bretagne ! Et ce n’est pas anodin ! Benjamin L., si tu lis cet article, tu vois tout de suite où je veux en venir ! (D’autres aussi vont me voir arriver, Richpap, Ploute, Mat, Cilou etc… Toute la clique qui a trainé avec nous durant nos années ID’FX …). Si je dis Duc de Bretagne, normalement, un déclic se produit dans la caboche de tout ces gens et une connexion synaptique renvoie un mot à l’esprit : Malicorne !!
Il est en effet une chanson de Malicorne intitulée La Fiancée Du Timbalier, où il est question du Duc de Bretagne – fait-ce référence à Jean Le Bon ? Il faudrait demander, non pas à Gabriel Yacoub et sa clique, mais bien à Monsieur Victor Hugo Himself, car le texte de cette chanson est de sa main ! Il fait partie d’un recueil de poèmes de jeunesse publié en 1827 intitulé « Odes et Ballades ».
Rebref (c’est à la mode…) Tout ça m’amène à fouiller le net à la recherche d’infos concernant ce texte et cette chanson, (après on dira que je ne lis pas…) et que découvre-je ? Et bien qu’avant Malicorne, un autre compositeur avait déja mis en musique ce magnifique texte de Totor ! En 1887 un certain Camille Saint Saëns a écrit pour opéra et voix une pièce autour de ce poème ! Presque un siècle plus tard, Malicorne se réapproprie ce splendide texte qui figurera sur l’album « Malicorne 4 » de 1977.
Quelques mois plus tard, le 8 mars 1978 naitra Benjamin L. , qui, osons le subodorer, aura entendu cette chanson nouvelle dans le ventre de sa maman, Martine L. (que j’embrasse au passage !). Ne me dites pas qu’il n’y pas de destin !!… Franchement…  Et bien des années plus tard, avec 3 autres saltimbanques, souverains, improductifs et bourrés d’idées fixes, ils chanteront cette chanson sur diverses scènes du nord de la France, et dans pas mal de bistrots à des heures et des taux d’alcoolémie inavouables…
Je dois confesser aujourd’hui sans en avoir honte, que la version de Malicorne est à mes yeux mille fois plus belle que celle de Saint Saëns … Les puristes me pardonneront (ou pas, et peu me chaut – du verbe chaloir -)  Mais la version de Malicorne me file la chair de poule immanquablement !
Pour en finir avec ce premier article, j’ajouterais juste que Benjamin L. est né le 8 mars, journée nationale de la femme, et ça non plus… ce n’est pas anodin… Mais c’est une autre histoire…

One Response to Premier billet …

  1. LotKon says:

    Premier commentaire très court pour un premier billet très bon….
    Merci pour cette belle et touchante dedicace! xxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 1