Le Tiroir à Bricoles.

Petite frappe.

  • Toi, humain ou robot qui a, avec brio, panache, et bravoure, vérolé mon humble petit journal intime pas intime en ligne. Petit blog sans prétention et sans défense, avec un trafic plus faible que le site des Amis de La Batavia ou celui de l’amicale de ceux qui vont aux concerts des tambours du Bronx avec une double otite…

Toi qui a préféré mutiler un lieu de poésie, de partage et de rigolade que de t’attaquer à de vrais ennemis virils avec de vrais systèmes de sécurité à craquer … un site de banque offshore par exemple, le site du FN ou de Cyril Hanouna … Y’a le choix quand même …

Toi qui m’a obligé à mendier de l’aide pour réparer tes saletés, qui m’a gâché des soirées à devoir corriger un par un et à la main, plus de 180 articles pour effacer tes traces de bêtise infecte.

Toi qui ne lira sans doute pas ces lignes, puisque tu n’existes pas. Tu n’es rien… Enfin si …

Oui toi, voila ce que tu es, petite frappe:

Du demi-sel.

Du genre tocard, tréteau, loser.

Du bandit à la petite semaine.

Du brigand aux bras courts…

Du voyou bas du front.

Du costard mal taillé.

Du cave.

Du hackeur  qui se fait laver ses slips par maman.

Du pirate en solde.

Du truand fragile.

Du chenapan.

Du terroriste taille M.

Du gangster pour petite soeur.

Du web-corsaire de mes deux.

De la crapule light.

Du nuisible affligeant.

De l’inutile.

Du qui file des mandales aux dames.

Du nocif.

Du John Draper de mercerie.

Du jonathan James de salon de thé.

Du vide.

 

P.S : merci à Cedrus Charbonnelli et à Bigmanu Greene pour leurs bon conseils !!

 

 

 

2 Responses to Petite frappe.

  1. BigManu says:

    ça fait du bien, hein?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

48 ÷ = 24